Jour J : le grand saut en Holacratie

Lancement et Ratification de la Constitution : le grand saut en Holacratie

Cette transformation a réellement commencé le premier jour de la formation à l’Holacracy. Nous avions défini un groupe d’une quarantaine de personnes (15% des effectifs) pour nous aider à lancer le projet. Nous les avons choisis parmi les managers, car sans eux il serait difficile d’avancer, et parmi des volontaires identifiés comme des passionnés de la première heure ou des leaders d’opinion. Le premier jour de cette transformation a donc été le premier jour de la formation, mais surtout celui où notre président est venu en fin de journée nous dire un mot de soutien au projet et ratifier la Constitution. Un événement dont la portée a dépassé, à cet instant-là, la plupart des participants. En effet, par cette signature nous avons officiellement fait le grand saut en Holacratie. C’était un lundi, en ce début du mois d’octobre. Une bien belle journée pour moi qui attendait depuis des mois ce lancement.

Je dois dire que je l’attendais avec une certaine inquiétude, car nous n’étions pas certains qu’un tel engagement, à savoir celui de déléguer son autorité, serait réellement pris ce jour-là par notre PDG, devant nous tous. C’est donc avec soulagement, voire une pointe d’émotion que j’ai pris religieusement l’un des deux exemplaires signés de la déclaration d’adoption de la Constitution Holacracy. Le document, couleur vieux parchemin, a donc été ratifié. Qu’est ce que ça signifie ? Ça signifie que le mandataire social accepte de se soumettre aux règles du jeu de l’Holacracy, telles que définies dans la constitution, à savoir de céder son autorité aux « associés », selon des règles claires et transparentes. Cet engagement n’est en réalité pas un engagement juridique contraignant pour le dirigeant étant donné qu’il peut toujours revenir sur cette délégation si les circonstances l’y obligent. C’est finalement plus un engagement moral, mais dont le poids est fort puisqu’il est pris devant tous.

Les jours suivants, la formation a repris son cours, avec les interrogations des uns, les doutes des autres, certaines réticences, puis progressivement, des liens entre notre réalité et cette nouvelle approche, des prises de conscience, et enfin des idées ont émergés. Le mouvement est en marche. La majorité des participants, bien que fatigués par quatre longues journées de pratiques et de simulations, ont les yeux qui s’illuminent en imaginant ce que nous pourrions faire.

Arrive le dernier jour, un dernier tour de table pour canaliser cette très belle énergie qui s’est créée durant ces cinq jours, et surtout parler du retour à la réalité. Qu’allons-nous faire demain ? Comment y arriver ? Comment embarquer les autres ? Comment ne pas s’endormir et revenir à notre train-train quotidien ?

Autant de questions légitimes… et d’inquiétudes qu’il va falloir traiter au plus vite. A titre personnel, j’ai mis un tel engagement dans le lancement de ce projet, qu’un endormissement ou un abandon ne sont pas envisageables.

Les prochaines semaines sont donc cruciales : embarquer le reste des équipes, continuer notre « business as usual » et trouver l’énergie et le temps de tout remettre à plat et reconstruire sur ce nouveau modèle…

Afin d’y parvenir, nous avons décidé de démarrer tout de suite – à la sortie de la formation – par notre première réunion de gouvernance de l’ex Comité de Direction. Nous avons élu nos membres dans les règles de l’art et créé les premiers cercles. Puis nous nous sommes fixés un objectif ambitieux : que toute la structure et la gouvernance soit reconstruites et opérationnelles avant Noël, soit en moins de trois mois.
Ambition ou idéalisme ? La suite nous le dira… mais le contexte de notre entreprise ne nous laisse pas le choix… alors, au travail !

3 pensées sur “Jour J : le grand saut en Holacratie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *